La rentrée 2019 est faite pour les DCG, bientôt la soirée d'intégration - Pour les nouveaux dScg, c'est encore le temps des inscriptions.

Tournoi : Jeu d’Entreprise ?

En quelques lignes :
les principes d’un
Jeu d’Entreprise
________________________________________

Le tournoi Académique de Gestion correspond en fait à deux événements qui se déroulent sur deux univers en parallèle :

  • le tournoi EXIGE
  • le challenge INFOFI
    [cf présentation détaillée de chacun de ces deux opérations en cliquant sur leur nom respectif, et règles du jeu dans l’espace Aides & Règles].

Ce tournoi et ce challenge sont basés sur un jeu d’entreprise, EXIGE (EXercice Informatisé de Gestion d’Entreprises). Un jeu d’entreprise est un outil de simulation.
Cet outil de simulation a été conçu dans un but d’initiation à la gestion. En effet, la simulation permet, au travers d’une mise en situation de décision, l’utilisation concrète des informations et des techniques que les étudiants et élèves ont rarement l’occasion de « manipuler ».

Comme toute simulation destinée à compléter un enseignement, le jeu d’entreprise vise à l’acquisition d’un certain « savoir-faire » que l’enseignement théorique ne délivre pas.
Si rien ne peut remplacer l’expérience directe sur le terrain, celle-ci n’est cependant pas envisageable comme moyen de formation à la gestion en raison de son coût et de ses dangers en cas d’erreur.
Le jeu d’entreprise quant à lui, sans aller jusqu’à reproduire fidèlement les conditions réelles du monde économique, permet toutefois de simuler les relations fondamentales qui peuvent exister dans un environnement compétitif. Les joueurs sont alors à même d’expérimenter le processus analyse-décision-résultat (cf. schéma ci-dessous) en utilisant leurs connaissances et les informations fournies par le jeu.
Au cours d’un exercice de simulation, les problèmes ne sont plus posés mais vécus, les connaissances ne sont plus exposées mais doivent être mises en oeuvre; il n’y a pas de solution à  fournir mais il faut prendre des décisions qui auront une « traduction » au travers des résultats obtenus.
Ainsi donc, au-delà de l’illustration des techniques de gestion, le jeu d’entreprise va fournir l’occasion d’acquérir un certain « savoir-faire » en confrontant les joueurs avec les effets de leurs décisions.

Les véritables gagnants d’un jeu d’entreprise sont sans doute ceux qui ont appris le plus au cours de cette simulation, et paradoxalement, compte tenu de la valeur pédagogique de l’échec, il s’agira peut-être de ceux qui auront commis le plus d’erreurs de gestion mais qui auront su y remédier au fur et à mesure du déroulement de l’expérience !

    I-  Un préalable : accepter les règles du jeu.
II faut bien comprendre que cette simulation est une transposition de la réalité et non pas une reproduction trait à trait de celle-ci.
Une erreur de jugement souvent faite est de déclarer que les règles d’un jeu de simulation ne sont pas « réalistes », elles sont en fait simplifiées en rapport avec le temps disponible pour prendre les décisions.
Si bien que le temps pour prendre les décisions étant limité, les règles du jeu certes simplifient la réalité, mais le rapport du temps de décision et du réel simplifié fait que le degré de complexité est réaliste. Et c’est précisément la prise en compte de la complexité (les interactions, la rémanence des décisions, etc.) qui fait l’intérêt du jeu d’entreprise EXIGE.

    II – Une ligne de conduite : rechercher les informations.
Rappelez-vous que la recherche de l’information pertinente fait partie intégrante de cet exercice de simulation car … dans la « vraie vie » il n’y a pas d’énoncé d’exercice avec toutes les données fournies !Les premières périodes sont toujours pleines de découvertes ! L’assimilation des hypothèses «de jeu» se fait progressivement mais sans difficulté dès lors que vous avez compris la cohérence d’ensemble du fonctionnement des entreprises.

Schéma de principes des activités dans un jeu d'entreprise

Schéma de principes des activités dans un jeu d’entreprise